Massage Stones

Qui suis-je ?

Mon histoire

Déjà enfant, je me posais cette question...


Il fallait faire ceci ou cela, être ceci ou cela, parler comme ci, comme ça, correspondre...S'adapter.

Dans la première partie de ma vie, je me suis orientée vers un avenir qui existait avant tout dans mon imagination, une utopie dans laquelle tous mes désirs seraient satisfaits.


Imaginer et visualiser le possible remplaçait le fait d'être dans le présent et de l'affronter.

La vérité crue est que le monde était pour moi un endroit effrayant et menaçant dans lequel je ne me sentais ni aimée, ni soutenue par l'univers...


Je suis donc devenue boulimique de connaissances, de formations, de livres, de tout ce qui m'aiderait à comprendre, et donc, à exister...

Je mentalisais bien tout ça, l'appliquant "en vrai" dans mon mental, afin d'éviter ce vide central que je ressentais sans en avoir conscience.


La vie, dans sa générosité, nous apporte ce dont on a besoin pour grandir...

Ainsi, les même erreurs, les mêmes murs, revenaient, de plus en plus fort. Jusqu'à ce que j'en meurs.


En réalité, je meurs régulièrement...Tout comme vous...

La fille aux plumes représente le phénix, qui meurt et renait de ses cendres, ce qui n'enlève ni la douleur du feu, ni celle de la mort à soi,car la véritable transformation n'est possible qu'en se mettant en phase avec les lois de l'être et non avec celles de la personnalité (construite)

En ce moment je comprend à quel point je vivais dans mon esprit et j'ai vu quelle part de mon activité mentale était consacrée à planifier 

MON chemin, MON plan... Pas celui de la vie...


Je ressens ma confusion entre le symbole et ce qu'il représente, entre le concept et la réalité qu'elle désigne.



J' ai compris que je dois continuer à traverser mon terrain intérieur par l 'EXPÉRIENCE au lieu de me borner à le connaître mentalement...


Jung a dit " Les enfants sont éduqués par ce que l'adulte EST, non par ses bavardages...

Cette page est dédiée à mes enfants, puissent-ils trouver le courage d'oser se trouver eux même, en vérité et sans masques...